Chargement des formations

LE CONTE ? UN MENSONGE POUR MIEUX DIRE LA VÉRITÉ

4 décembre au 7 décembre

Navigation de la formation

Connectez-vous ou créez votre compte pour pouvoir vous inscrire en utilisant le formulaire de droite.

canvas

Le conteur ? Le plus vieux métier du monde !

Il paraît que les contes sont issus des récits des premiers rêves. Ce ne sont pas les Amérindiens ni les Aborigènes qui contrediront cette hypothèse. Le conteur est un traducteur. Il traduit la réalité en langage imaginaire. Grâce à l’imaginaire, il s’implique et exprime désir, désarroi, colère, émotion… Nous essayerons de prendre conscience de cette matière proche du rêve où tout est possible y compris l’impossible.
Attention, le plus incroyable doit être crédible : c’est tout l’art du conteur !

Public

Artistes professionnels : conteurs, comédiens, marionnettistes, danseurs, musiciens…
Tout artiste ou enseignant théâtre souhaitant insérer le conte dans sa pratique.

Pré-requis

Avoir une expérience de la scène en tant que conteur ou comédien.
Avoir de la curiosité pour le conte populaire, présent dans toutes les cultures depuis la nuit des temps, trésor de l’humanité. Avoir envie d’expérimenter, de fouiller, de rêver : d’être là.

Objectifs et enjeux de la formation

Approcher la singularité de l’art du conte.
S’en emparer pour enrichir éventuellement sa pratique artistique.
Expérimenter ce qui différencie le conteur du comédien ou de l’acteur :
– la place du conteur : ni rôle, ni costume, être soi
– la voix, premier outil du conteur
– le travail sur les images : le conteur donne à voir
– la narration orale : le conteur écrit pour « dire », pas pour être lu
– l’enjeu de la parole symbolique, le passage par le « merveilleux », l’irrationnel
– le rapport direct au public
– le positionnement du conteur
– le corps, la gestuelle : comment être au service du récit ?

Objectifs pédagogiques

A l’issue de cette formation, les participants seront capables :
– mener un récit « personnalisé»
– de traduire leur récit en images
– de faire résonner ici et maintenant un conte traditionnel
– d’amplifier un récit réaliste par le recours au « merveilleux »
– de se projeter dans leur pratique artistique

Contenu de la formation

A partir de multiples prises de paroles, collectives et individuelles, il s’agira de prendre conscience des possibilités infinies de l’oralisation. Anecdotes, souvenirs, création collective, conte traditionnel, récit de vie, rêve : quelle que soit la source du récit, nous travaillerons sur le fond et sur la forme.
La structure : qu’est-ce qui est pertinent ? Qu’est-ce qui enrichit mon récit ?
Qu’est-ce qui le rend savoureux ? Qu’est-ce qui le rend indigeste ?
L’émotion : comment la gérer ? Maintenir la bonne distance tout en étant impliqué ?
Le rythme, la voix, le sens du silence : la voix comme une musique. Faire des ruptures, varier le débit, faire des silences. Il s’agit de cohérence plus que de technique.
Le rapport au « merveilleux » : Au cours de ce stage, nous mettrons l’accent sur ce qui différencie le conte de tout autre récit dès lors qu’on utilise le langage symbolique propre au rêve. En puisant dans les contes traditionnels, nous ferons résonner leur universalité. En observant notre monde contemporain, nous exprimerons notre regard en l’amplifiant grâce au « merveilleux ». Comme un coup de projecteur avec des gélatines de différentes couleurs selon ce que l’on veut en dire.

Intervenante

Gigi Bigot  a publié de nombreux livres et CD pour adultes et enfants. Elle est aussi formatrice.
Gigi dit que sans les contes, la terre serait bien trop petite et l’homme manquerait sérieusement d’envergure… C’est pour ça qu’elle raconte des histoires : pour que chacun puisse s’accrocher à son morceau de lune ! Née en 1950, elle a pratiqué l’enseignement pendant 20 ans, entre autres avec des enfants autistes et psychotiques. En 1992 elle devient conteuse professionnelle et crée sa compagnie La Margoulette. Son projet : favoriser l’accès à la culture pour tous. Après avoir tourné ses spectacles dans toute la France et à l’étranger pendant 20 ans, elle quitte la scène pour entreprendre une recherche universitaire sur le pouvoir de la parole symbolique aux côtés du langage rationnel et informatif. Parcours professionnel de conteuse. Pratique de terrain en milieu populaire pauvre. Depuis 2016 elle a repris la route avec le « Manger pour cœur », conférence suivie d’une pause gourmande puis d’un tour de contes. Son mémoire « Marchande d’étoiles, le rêve d’une conteuse d’aujourd’hui » sortira en juin 2018 , coédité par « la Grande Oreille » et les « Editions Quart Monde ».
site web : http://gigibigot.fr/

Modalités de mise en œuvre

Durée de la formation : 28 heures au total sur 4 jours
Dates :  du mardi 04 au vendredi 07 décembre 2018
Lieu : au Cinémanivel à Redon (35)
Horaires :
le mardi 04 décembre : 10h -12h30 – 14h -16h
puis soirée « Le manger pour coeur » de 19h à 22h30

le mercredi 05 décembre :  09h30-12h30 puis 14h -18h
le jeudi 06 décembre :  09h30 -12h30 puis 14h -18h
le vendredi 07 décembre :  09h30 -12h30 puis 14h -17h

Effectif : 12 stagiaires maximum
Délai recommandé pour s’inscrire : au moins 2 mois avant le début de la formation.
Conditions d’inscription et coût pédagogique : Merci de nous contacter !

Plus de détails sur cette formation

Lieu

Cinémanivel à Redon (35)